Auguri : le Ballet du Nord à l’opéra

Auguri : le Ballet du Nord à l’opéra

Le ballet du nord

Voila donc, ces mardi et mercredi, le troisième opus d’un triptyque entamé en 2009 par Olivier Dubois – directeur du Ballet du Nord depuis 2014 – avec Révolution, poursuivi par Tragédie (2012) qui fut un choc : le spectacle, dix-huit danseurs nus sur la scène, est réclamé sur les scènes du monde, la centième représentation a été dépassée. Auguri – qui signifie joyeux en italien – prend pour thème la course, « celle de l’homme vers un absolu et le bonheur » explique le chorégraphe, en n’oubliant pas que dans l’Italie antique, les augures étaient aussi les signes qui révélaient l’avenir (et les prêtres qui les lisaient). Vingt-deux danseurs, hommes et femmes, sont sur le plateau sur un environnement musical et sonore composé par François Caffenne.

Créé à Hambourg en août dernier, Auguri a été présenté à la Biennale de la danse de Lyon en septembre, puis à Turin, Aix-en-Provence début novembre. Après les deux représentations de l’opéra de Lille, elle sera programmée au Théâtre national de Chaillot à Paris (22-24 mars 2017).


Ville de Lille